Menu
Mon panier

En cours de chargement...

Recherche avancée

Blanc - Histoire d'une couleur (Relié)

  • Seuil

  • Paru le : 14/10/2022
Pour les sciences humaines, le blanc est une couleur à part entière, au même titre que le rouge, le bleu, le vert ou le jaune. Avant la fin du XVIIe... > Lire la suite
  • Plus d'un million de livres disponibles
  • Retrait gratuit en magasin
  • Livraison à domicile sous 24h/48h*
    * si livre disponible en stock, livraison payante
39,90 €
En stock
  • ou
    À retirer gratuitement en magasin U à partir du 2 décembre
Pour les sciences humaines, le blanc est une couleur à part entière, au même titre que le rouge, le bleu, le vert ou le jaune. Avant la fin du XVIIe siècle, il ne s'est jamais vu contester son statut de couleur véritable. Bien au contraire, de l'Antiquité la plus reculée jusqu'au coeur du Moyen Age, il a constitué avec le rouge et le noir une triade chromatique jouant un rôle de premier plan dans la vie quotidienne et dans le monde des représentations.
De même, pendant des siècles, il n'y a jamais eu, dans quelque langue que ce soit, synonymie entre " blanc " et " incolore ". Au contraire, les langues européennes ont souvent usé de plusieurs mots pour exprimer les différentes nuances du blanc. Ce dernier n'a du reste pas toujours été opposé au noir. Jusqu'à l'aube des temps modernes, le blanc a eu deux contraires, le rouge d'un côté, le noir de l'autre.
Il faut attendre l'apparition de l'imprimerie pour que le couple blanc/noir prenne le pas sur tous les autres. D'où, au fil des siècles, le développement croissant d'une riche symbolique du blanc, plus positive que négative dans le monde occidental : pureté, virginité, innocence, sagesse, paix, propreté, santé, modernité. Ailleurs, il en va autrement, le blanc est parfois pris en mauvaise part, notamment en raison de ses liens avec la mort.
Le livre de Michel Pastoureau retrace cette longue histoire du blanc dans les sociétés européennes, de la Préhistoire jusqu'au XXIe siècle. Accompagné d'une abondante iconographie, il étudie tous les aspects de la couleur, du lexique aux symboles, en passant parla vie quotidienne, la culture matérielle, les savoirs scientifiques, les morales religieuses, la création artistique. Cet ouvrage est le sixième d'une série consacrée à l'histoire sociale et culturelle des couleurs en Europe.
Ont déjà paru, chez le même éditeur : Bleu : Histoire d'une couleur (2000) ; Noir : Histoire d'une couleur (2008) ; Vert : Histoire d'une couleur (2013) ; Rouge : Histoire d'une couleur (2016) et Jaune : Histoire d'une couleur (2019).
  • Date de parution : 14/10/2022
  • Editeur : Seuil
  • ISBN : 978-2-02-150453-8
  • EAN : 9782021504538
  • Format : Beau Livre
  • Présentation : Relié
  • Nb. de pages : 240 pages
  • Poids : 1.4 Kg
  • Dimensions : 24,0 cm × 24,4 cm × 2,9 cm
Contrairement à une idée reçue, le blanc est une couleur à part entière, au même titre que le rouge, le bleu, le vert ou le jaune. Le livre de Michel Pastoureau retrace sa longue histoire en Europe, de l'Antiquité la plus reculée jusqu'aux sociétés contemporaines. Il s'intéresse à tous ses aspects, du lexique aux symboles, en passant par la culture matérielle, les pratiques sociales, les savoirs scientifiques, les morales religieuses, la création artistique.
Avant le XVIIe siècle, jamais le blanc ne s'est vu contester son statut de véritable couleur. Bien au contraire, de l'Antiquité jusqu'au coeur du Moyen Age, il a constitué avec le rouge et le noir une triade chromatique jouant un rôle de premier plan dans la vie quotidienne et dans le monde des représentations. De même, pendant des siècles, il n'y a jamais eu, dans quelque langue que ce soit, synonymie entre "blanc" et "incolore" : jamais blanc n'a signifié "sans couleur" .
Et même, les langues européennes ont longtemps usé de plusieurs mots pour exprimer les différentes nuances du blanc. Celui-ci n'a du reste pas toujours été pensé comme un contraire du noir : dans l'Antiquité classique et tout au long du Moyen Age, le vrai contraire du blanc était le rouge. D'où la très grande richesse symbolique du blanc, bien plus positive que négative : pureté, virginité, innocence, sagesse, paix, beauté, propreté.
Accompagné d'une abondante iconographie, cet ouvrage est le sixième d'une série consacrée à l'histoire sociale et culturelle des couleurs en Europe.

Biographie de Michel Pastoureau

Historien, spécialiste des couleurs, des images, des emblèmes et du bestiaire, Michel Pastoureau est directeur d'études émérite de l'Ecole pratique des hautes études, où il a occupé pendant 37 ans la chaire d'histoire de la symbolique occidentale. Il a publié de nombreux ouvrages, dont plusieurs ont été traduits dans une trentaine de langues. Blanc. Histoire d'une couleur fait suite à Bleu (2000), Noir (2008), Vert (2013) et Rouge (2016) et Jaune (2019).
Parmi ses autres publications au Seuil, on citera : L'Etoffe du Diable. Une histoire des rayures et des tissus rayés (1991) ; Une histoire symbolique du Moyen Age occidental (2004) ; L'Ours. Histoire d'un roi déchu (2007) ; L'Art héraldique au Moyen Age (2009) ; Les Couleurs de nos souvenirs (prix Médicis Essai 2010) ; Bestiaires du Moyen Age (2011) ; Le roi tué par un cochon (2015). Dans sa série consacrée à l'histoire culturelle des animaux, il a publié Le Loup (2018), Le Taureau (2020) et Le Corbeau (2021).
Michel Pastoureau - Blanc - Histoire d'une couleur.
Blanc. Histoire d'une couleur
39,90 €
Haut de page