Mon panier

En cours de chargement...

Recherche avancée

Niklos Koda Tome 5

Hali Mirvic

  • Le Lombard

  • Paru le : 28/11/2016
Niklos Koda est mort, assassiné en pleine rue à Prague. Sa mission y était de coincer Hali Mirvic grâce à la complicité involontaire de la fausse... > Lire la suite
  • Plus de 400 000 e-books disponibles
  • Téléchargement immédiat
5,99 €
E-book - PDF
Vérifier la compatibilité avec vos supports
Niklos Koda est mort, assassiné en pleine rue à Prague. Sa mission y était de coincer Hali Mirvic grâce à la complicité involontaire de la fausse femme d'affaires suédoise Sonia Dobrovna chargée de blanchir l'argent de cet ex-responsable des services secrets soviétiques reconverti dans le trafic d'armes. Koda n'était pas le seul à vouloir saper le réseau financier de Mirvic. La Sécurité russe avait confié la même tâche à Valentina Souleva, arguant du fait que cette implacable agent avait été la maîtresse à la fois du trafiquant et du diplomate-espion.
Ni elle ni Mirvic n'ont toutefois commandité le meurtre de Niklos Koda. De toute évidence, une autre organisation est entrée en jeu, mais pour le compte de qui ? Tandis que Mirvic s'efforce de limiter les dégâts, d'identifier ses nouveaux adversaires et de sauver sa peau, Valentina conclut un étrange marché avec un ami intime de Koda : en échange du code bancaire de Mirvic que ce dernier avait obtenu de Sonia Dobrovna, elle lui révèle l'adresse qu'elle tenait secrète de l'institution où vit depuis huit ans la fille qu'elle a eue de Niklos...

Fiche technique

  • Date de parution : 28/11/2016
  • Editeur : Le Lombard
  • Collection : Niklos Koda
  • ISBN : 978-2-8036-9017-6
  • EAN : 9782803690176
  • Format : PDF
  • Nb. de pages : 48 pages
  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages : 48
    • Taille : 45 107 Ko
    • Protection num. : Digital Watermarking

À propos des auteurs

Jean Dufaux est l'auteur d'une oeuvre importante comprenant près de 200 titres, une oeuvre originale, à l'écart des modes, plus complexe qu'il n'y paraît : "Complainte des landes perdues, Double masque, Murena, Rapaces, Djinn, Croisades, Barracuda, Sortilèges, Loup de Pluie, Le Bois des vierges, Conquistador, ..." Le monde de Jean Dufaux s'orchestre autour de quelques thèmes récurrents qui structurent ses récits : le pouvoir et la folie, la solitude et ses miroirs, les égarements du temps, les blessures du passé.
Cette mosaïque immense qui ne refuse ni les jubilations du roman-feuilleton ni les ellipses cinématographiques se veut avant tout une oeuvre de plaisir, d'enchantement, au sens féerique et occulte du terme. Ces albums, vendus à des millions d'exemplaires, couronnés par de nombreux prix et récompenses, diffusés dans une douzaine de pays (Europe, Japon, Etats-Unis), elle déploient leurs charmes, se parant du graphisme des meilleurs européens et s'appuyant un art du dialogue qui épouse et repousse l'image dans un même mouvement.
Parmi les nombreux prix, dont certains pour son oeuvre complète, qui qu'a reçus Jean Dufaux, citons : Le prix Calibre 38, (prix du meilleur polar) pour HAMMETT, aux éditions Glénat, en 1996. Le prix de la Société des gens de lettres pour MURENA, aux editions Dargaud, en 2007. Le prix Cheverny (meilleur roman graphique "Histoire") pour MURENA en 2011. Jean Dufaux est, par ailleurs, président du jury des prix Diagonale qui, en Belgique, récompensent chaque année des artistes de la bande dessinée.
En 2009, son oeuvre est exposée lors des « Regards croisés de la bande dessinée belge » dans les musées royaux des Beaux-Arts de Belgique. Jean Dufaux a été nommé chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres en 2009. Né le 27 mai 1962 à Charleroi. C'est à 10 ans que Olivier a su qu'il ferait de la BD. C'est « Lucky Luke », « Tintin » et le journal « Spirou » qui le mèneront à suivre les cours de Vittorio Leonardo entre 14 et 17 ans. Après des humanités scientifiques, il étudie le cinéma d'animation à L'école de recherche graphique de Bruxelles.
Le soir, il rejoint l'atelier d'Eddy Paape, cours de Bande Dessinée où il rencontre notamment Wurm, Lumer, Cayman, Durieux... Il s'attaque déjà à ses propres projets et publie sous l'impulsion de Paape « Aldose et Glucose » dans le journal Tintin de 1984 à 1986. Ces histoires courtes de SF humoristique seront suivies des premiers récits réalistes et fantastiques publiés en 1987 et 1988. Des projets d'albums suivront, les refus s'enchaîneront. Véritable boulimique, Grenson cumule les fonctions, il enseigne le dessin puis la Bande Dessinée et la narration à l'ERG, école supérieure artistique de Bruxelles et anime pendant six ans (de 1989 à 1995) la rubrique BD pour l'émission « Clip Clap » sur RTL-TVI. Après une adaptation avortée de « Malvira » en BD et deux histoires courtes de « Jack et Lola » avec Patrick Chaboud, pour le journal Circus, Olivier Grenson rencontre Claude Lefrancq et Michel Oleffe.
C'est le début des aventures de « Carland Cross »... Le premier album « Le Golem » reçoit le prix avenir 1991 par le CBBD (Centre belge de la Bande Dessinée). « La Goule de Shadwell », sixième opus, reçoit le prix du meilleur dessin en 1996 par le CBBD. La série s'arrête en 1998 avec « Les Pendus de Manhattan ». Le succès de « Carland Cross » a valu à Olivier l'adaptation de son personnage en une série de 26 épisodes de 26 minutes dessins animés (RTBF, TF1, Canal+...). C'est en 1999 que naît, de l'association Dufaux et Grenson, « Niklos Koda », au Lombard (7 titres et 4 tirages de tête) dans la collection Troisième Vague Lombard.
Les albums « Magie Noire » et « Magie Blanche » constituent le dernier diptyque en date. Photo © Imag'in You - E. Charneux
Jean Dufaux et Olivier Grenson - Niklos Koda Tome 5 : Hali Mirvic.
Niklos Koda Tome 5 Hali Mirvic
5,99 €
Haut de page
uculture.fr utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus